skip to Main Content
TDAH : Trucs et astuces pour aider votre enfant

TDAH : Trucs et astuces pour aider votre enfant

Lorsque notre enfant souffre de TDA, de TDAH ou qu’ils éprouvent simplement des difficultés, en tant que parent, nous nous sentons impuissants. Nous attendons souvent longtemps que le « système » nous vienne en aide et nous donne des solutions clé en main. Sans compter le temps d’attente souvent très long pour la pose du diagnostic.

Bon à savoir

Les différentes études réalisées révèlent des taux de prévalence du TDAH remarquablement semblables d’un pays à l’autre de l’ordre de 5,29% chez les enfants et adolescents; et ce taux serait expliqué à 75% par transmission génétique (Faraone & Mick, 2010).

Selon Alice Charach de l’Hospital for Sick Children, le taux actuel de TDAH est plus élevé chez les garçons que chez les filles, et de façon plus générale sans distinction du sexe, il est plus élevé chez les enfants de moins de 12 ans que chez les adolescents. On comprend donc que les symptômes d’hyperactivité diminuent graduellement jusqu’à l’atteinte de l’adolescence, mais qu’une majorité d’enfants atteints de TDAH continuent d’éprouver ces difficultés jusqu’à l’âge adulte.

Il existe pourtant des pistes de solutions pour agir et ainsi reprendre notre pouvoir de parent! Je vous présente ici quelques astuces qui n’ont pas la prétention de tout régler, mais qui peuvent concrètement vous aider, vous et votre enfant, au quotidien.

Est-ce que mon enfant souffre de TDA/TDAH? Quelques indicateurs…

Selon les spécialistes, plusieurs symptômes sont facilement identifiables. Parmi les premiers signes du trouble de l’attention, on retrouve une difficulté à :

  • Écouter,
  • Se conformer aux consignes données verbalement,
  • Maintenir son attention lors d’une activité sans se faire distraire,
  • Faire attention aux détails,
  • Se souvenir de certains détails.

De plus, le TDA lorsqu’il présente des signes d’hyperactivité se manifeste par :

  • une tendance à gesticuler,
  • à se tortiller,
  • à bouger de façon inattendue,
  • à parler beaucoup,
  • et une difficulté à écouter les consignes en silence.

Également, comme plusieurs parents peuvent l’observer chez des jeunes enfants, l’impulsivité n’est jamais bien loin :

  • l’enfant éprouve de la difficulté à attendre,
  • il a tendance à prendre beaucoup de place lors d’activités en groupe,
  • à interrompre les gens lors de discussions,
  • ou lorsqu’un jeu est commencé.

Traitements possibles

Lorsque le diagnostic est posé par des spécialistes (psychiatres, neurologues ou neuropsychologues), ces derniers s’assurent premièrement que l’hyperactivité chez l’enfant n’est pas causée par un événement récent comme par exemple une séparation des parents, un transfert d’école, etc. Bien que plusieurs enfants faisant usage de médicaments réagissent bien et ne présentent aucun effet secondaire, certains peuvent ressentir des symptômes tels que perte d’appétit, anxiété, etc.

Petites astuces à la maison pour aider votre enfant

Selon plusieurs études scientifiques, il existe quelques petits changements qui peuvent grandement aider votre enfant à gérer efficacement son déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

  1. Aidez-le à s’organiser : dès le plus jeune âge, nous éduquons nos enfants à adopter certaines habitudes de vie afin de les responsabiliser. Pour les enfants atteints de TDAH, nous devons nous montrer un peu plus créatif. Vous pourriez, par exemple, faire appel à un calendrier de la semaine comportant certaines tâches précises qui, lorsqu’accomplies, seraient associées à des étoiles ou un code
  1. Soyez clair et concis dans vos consignes : puisque leur degré d’attention est variable, mettez toutes les chances de votre côté en fournissant des consignes claires et brèves à votre enfant. Évidemment, validez avec lui que votre message a bien été compris et reformulez en cas de besoin.
  1. Aidez-le à gérer son anxiété : confronté à un travail ou un projet scolaire, votre enfant pourrait avoir l’impression qu’il s’agit d’une épreuve titanesque. Dans ce cas, aidez-le à diviser le travail en plusieurs étapes et encouragez-le dans l’atteinte de chacune de ces étapes.
  1. Aidez-le à se calmer : un moyen méconnu d’aider les enfants qui ont du mal à se calmer est l’écoute de capsules audio avant l’endormissement ou dans une période de stress comme avant les examens ou une présentation orale. La bibliothèque audio Ma Voix, Ta Voie possède une section entière réservée aux enfants qui regorge de capsules spécialement conçues pour eux.
  1. Changez vos habitudes : si vous souhaitez conserver son attention, employez des moyens différents et créatifs qui sauront capter son intérêt.
  1. Expliquez-lui ce qu’est le TDAH : afin de mieux l’outiller et de l’aider à comprendre les défis auxquels il fera face, votre enfant doit comprendre ce qu’est le TDAH.
  1. Expliquez-lui que ses réactions ne font pas de lui un mauvais enfant : tel que discuté ci-haut, l’impulsivité peut se manifester de plusieurs façons. Lorsqu’un conflit se présente, aidez-le à trouver un moyen de résoudre les conflits et expliquez-lui que certaines de ses réactions ne font pas de lui un enfant méchant. Tout le monde peut se fâcher à l’occasion, tant que cela ne devient pas une habitude.

En conclusion

Les spécialistes s’entendent sur une chose : vous, parents, faites partie intégrante de la solution. Vous avez le potentiel de faciliter le quotidien de votre enfant en vous servant de votre imagination, en l’encourageant ou en lui rappelant les règles lorsque cela s’y prête.

Créez des rappels, privilégiez la constance, soyez clair et concis dans vos indications, encouragez votre enfant à voir un professionnel, n’hésitez pas à leur demander de l’aide, renseignez-vous sur le sujet et surtout, surtout, prenez du temps pour recharger vos batteries ainsi que celles de votre enfant.

La joie demeure encore et toujours l’ingrédient magique qui a le pouvoir de créer des merveilles dans votre vie de famille!

Quelques suggestions de lecture

POUR LES ADULTES :

Aider son enfant à gérer l’impulsivité et l’attention, Attentix à la maison, Alain Caron, Chenelière Éducation, 2006

Apprivoiser l’hyperactivité et le déficit de l’attention, Colette Sauvé, Éditions du CHU Sainte-Justine (collection pour les parents), 2007

Ces parents à bout de souffle, Suzanne Lavigueur, Québecor, 1998

Turbulent, agité, hyperactif: vivre avec un enfant tornade, Emmanuelle Rigon, Albin Michel, 2008

 

POUR LES ENFANTS :

Champion de la concentration, Kathleen G. Nadeau, Ellen B. Dixon, Éditions Enfants Québec, 2004

Guide de survie pour les enfants vivant avec un TDAH, John F.Taylor, 2012

Mon cerveau a besoin de lunettes: vivre avec l’hyperactivité, Dre Annick Vincent, Impact (collection Psychopratique, six ans et plus), 2004

Ressources disponibles 

Exercices guidés de mouvements à pratiquer avec votre enfant pour stimuler les connexions neuronales de toutes les zones cérébrales

https://bienetheureux.com/mon-enfant-a-son-plein-potentiel/ 

Clinique TDAH de Montréal  

http://www.cliniquetdah.com/

5130 Boul Saint-Laurent Montréal, QC H2T 1R8

Tél.: 514-800-TDAH (8324)

Clinique Focus 

https://www.cliniquefocus.com/

3679, rue de l’Hêtrière (Local 120), Saint-Augustin-de-Desmaures, Québec, G3A 1X1

Tél : 581-741-7010

Institut universitaire en santé mentale Douglas – Troubles de déficit de l’attention : causes, symptômes et traitements.

Regroupement des associations Panda  du Québec – Le Regroupement des Associations PANDA du Québec est la référence en matière d’aide aux associations PANDA et aux parents ayant un enfant atteint du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

Le Centre d’évaluation neuropsychologique et d’orientation pédagogique – Établi depuis maintenant 20 ans, le CENOP est spécialisé dans l’évaluation neuropsychologique et la rééducation des personnes atteintes de troubles d’apprentissage.

Mon enfant à son plein potentiel – affiliation 1-1

Marie-Josée Boudreau

Co-fondatrice de Bonheur en vrac, Marie-Josée assure la direction générale de l’entreprise ainsi que le rôle d’éditrice en chef. Ayant travaillé 10 ans pour le magazine Protégez-Vous où elle a fait de nombreuses évaluations scientifiques de produits de consommation, elle a acquis une riche expérience communicationnelle complétée par des certifications en marketing d’attraction. Elle est également spécialiste de gestion de qualité et de processus (normes ISO), ayant assuré le poste de directrice qualité pour un laboratoire de tests. Grâce à ses expériences, autant scientifique que communicationnelle dans divers médias, et aussi par son approche pragmatique découlant de sa formation en ingénierie, Marie-Josée rend accessibles et concrets des sujets complexes qui touchent le bien-être, la consommation responsable, le marketing web et les enjeux du bonheur en famille et en tant que chef de microentreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFOLETTRE

En soumettant ici vos informations, vous recevrez chaque semaine par courriel nos trucs et autres nouvelles.
Courriel
Prénom
Nom de famille
Back To Top