skip to Main Content
Comment faire son yogourt maison

Comment faire son yogourt maison

J’ai longtemps considéré les gens qui font leur yogourt à la maison comme des extrémistes, du même ordre que ceux qui font leur pain, leur lait de soja ou font pousser leur graines. Pourquoi pas, tant qu’à y être, coudre ses vêtements de A à Z et élever du bétail? Qui vit ainsi de nos jours? Et surtout – qui a le temps?

Mon point de vue sur le sujet a grandement évolué ! Si je ne fais toujours pas mon pain, je fais désormais mon yogourt moi-même chaque semaine. Et c’est BEAUCOUP plus simple que ce que vous pensez!

C’est mon amie Geneviève qui m’a initiée à l’art de faire du yogourt et sans ses conseils, je ne me serais peut-être pas lancée. Je suis bien heureuse de l’avoir fait! D’abord, il faut moins de 30 minutes pour faire un excellent yogourt maison, nutritif et savoureux, sans aucun produit malsain.

Je vous vois déjà venir : pourquoi se donner tant de mal quand les rayons de l’épicerie regorgent de pots de yogourt plus appétissants l’un que l’autre? Pour moi, la réponse est simple : j’aime savoir que ce que je mange est sain. Quand je lis les emballages, ce n’est pas appétissant : gélatine, sucre, substances laitières modifiées, et plusieurs ingrédients qui nécessitent de bonnes secondes de concentration pour prononcer le nom.

Cependant, le véritable problème des yogourts industriels est qu’ils sont pasteurisés après fermentation. Là où ça gêne, c’est que cela a pour effet de détruire les probiotiques naturels : certains yogourts sont ensuite additionnés de probiotiques et vendus plus cher. Cela détruit aussi les enzymes et la plupart des vitamines et change même la structure des protéines, des graisses et des autres nutriments! Dans Le Syndrome entéropsychologique, le Dr. Natasha Campbell-McBride, spécialiste en neurologie et en nutrition, explique en détail ce phénomène. Enfin, comme les yogourts industriels ne fermentent pas aussi longtemps que leyogourt maison, ils sont beaucoup moins digestes que les yogourts maison.

Pour moi, c’est ce côté très digeste qui est le principal avantage du yogourt maison. Une grande partie des protéines est prédigérée, les immunoglobulines sont décomposées et le lactose est consommé par les bactéries vivantes. Celles-ci produisent de l’acide lactique qui a un effet apaisant et bénéfique sur la paroi intestinale, ainsi que de nombreuses vitamines (B, biotine, K2, etc.) et des enzymes actifs.

Pour faire votre yogourt maison, préférez le lait bio qui a subi moins de traitement que le lait de masse et contient moins de produits chimiques (antibiotiques et pesticides). Si le lait a été pasteurisé, il est important de le faire chauffer (comme je le montre dans la vidéo) pour détruire les bactéries qui risquent d’agir sur la fermentation, mais sans le faire bouillir afin de ne pas modifier sa structure et son goût.

L’année dernière, quand j’ai lu le livre du Dr Campbell-McBride, j’ai été tellement enthousiasmée par les avantages de faire du yogourt maison sur la consommation du yogourt industriel que j’y ai trouvé la motivation pour m’acheter une yaourtière et apprendre à m’en servir. J’espère que mon texte et ma vidéo vous donneront au moins l’envie d’explorer un peu plus le sujet.

À votre santé !

Marie-Josée

Albert-Jacques Fortin

Après une longue carrière académique, comme chargé de cours et chercheur universitaire, pendant plus de 10 ans, Albert-Jacques se consacre maintenant à la consultation et à l’écriture, notamment sur des essais socio-économiques grand public. Possédant bientôt 5 diplômes universitaires dont 2 doctorats, incluant un baccalauréat ainsi qu’un doctorat en administration, son expertise académique se traduit dans ses talents de vulgarisateur, ayant toujours voulu écrire pour le grand public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFOLETTRE

En soumettant ici vos informations, vous recevrez chaque semaine par courriel nos trucs et autres nouvelles.
Courriel
Prénom
Nom de famille
Back To Top