skip to Main Content
Accro à l’écran – une dépendance insoupçonnée?

Accro à l’écran – une dépendance insoupçonnée?

Je n’ai pas de cellulaire, encore moins de téléphone intelligent. C’est à peine si j’ai un répondeur, c’est tout dire. Loin de moi l’idée de juger ceux qui en ont. Je suis la première à emprunter celui de mes amies (même si elles doivent me guider dans les dédales de l’appareil…) Par contre, je ne vous cacherai rien : je ne peux me passer de mon ordinateur. Je m’en sers quotidiennement, et ce, pendant de longues heures.

J’ai toujours senti que les écrans de toutes sortes pouvaient rendre accro. J’entends de plus en plus d’histoires qui abondent en ce sens. J’ai même lu une étude menée en 2011, par l’Université du Maryland, sur un millier d’étudiants âgés entre 17 et 23 ans, provenant de 10 pays. Ces étudiants devaient s’abstenir d’utiliser leurs téléphones, leurs ordinateurs et toute forme d’écran pendant 24h. Pour la majorité d’entre eux, le défi a été impossible à relever, et ceux qui ont réussi ont vécu une torture, une perte totale de repères, ou encore un état de détresse, de manque et de désespoir. Certains ont même éprouvé une accélération de leurs battements cardiaques ou des attaques de panique. Une dépendance que les jeunes eux-mêmes étaient loin de soupçonner.

À cette apparente dépendance s’ajoute l’impact des écrans de toutes sortes sur le sommeil. Une étude du Boston College a colligé les données recueillies lors d’une étude menée sur 900 000 enfants de 50 pays. 47% des enfants âgés de 9-10 ans, et 57% des enfants âgés de 13-14 ans manquent de sommeil, surtout les enfants des pays développés. Grâce à ces données, on voit que ce manque de sommeil a augmenté par rapport à il y a 10-15 ans.

Cette étude du Boston College a permis de démontrer le lien entre le manque de sommeil et les écrans à rétro-éclairage. Une exposition de 2h à un écran réduit de 22% le niveau de mélatonine dans le corps, une hormone cruciale dans la régulation du cycle du sommeil.

Comme la technologie évolue à une vitesse incroyable, est-ce possible que l’on n’ait pas encore toutes les données qu’il nous faut pour comprendre l’impact d’être constamment rivés à un écran sur notre biologie? Nous commençons à en voir des effets, les pires étant ceux observés sur les enfants. Nous souhaitons le meilleur avenir possible pour nos enfants. Deux des facteurs de réussite sont la qualité de leur sommeil et celle de leur attention à l’école.

Je vous mets donc au défi : Observez pendant quelques jours votre comportement et celui de vos enfants face aux écrans. Que faites-vous en ligne? Y faites-vous une activité productive, y passez votre temps, ou encore y perdez-vous votre temps?

Vous pouvez aussi faire comme ces étudiants de l’étude du Maryland et vous « déconnecter » pendant 24 heures. Observez ensuite ce que cela produit en vous. Êtes-vous en « manque »? Comment vous sentez-vous?

J’adore Internet et la facilité que cela m’apporte. Pourtant je m’interroge : suis-je devenue une accro comme une fumeuse pensant à sa prochaine cigarette?

Et vous? Vous sentez-vous accro écrans? Pensez-vous que cela affecte-t-il la qualité de votre sommeil ou autre?

Marie-Josée Boudreau

Co-fondatrice de Bonheur en vrac, Marie-Josée assure la direction générale de l’entreprise ainsi que le rôle d’éditrice en chef. Ayant travaillé 10 ans pour le magazine Protégez-Vous où elle a fait de nombreuses évaluations scientifiques de produits de consommation, elle a acquis une riche expérience communicationnelle complétée par des certifications en marketing d’attraction. Elle est également spécialiste de gestion de qualité et de processus (normes ISO), ayant assuré le poste de directrice qualité pour un laboratoire de tests. Grâce à ses expériences, autant scientifique que communicationnelle dans divers médias, et aussi par son approche pragmatique découlant de sa formation en ingénierie, Marie-Josée rend accessibles et concrets des sujets complexes qui touchent le bien-être, la consommation responsable, le marketing web et les enjeux du bonheur en famille et en tant que chef de microentreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFOLETTRE

En soumettant ici vos informations, vous recevrez chaque semaine par courriel nos trucs et autres nouvelles.
Courriel
Prénom
Nom de famille
Back To Top